Les vaccins permettent de protéger contre certains agents pathogènes (virus, bactérie ou parasite) en apprenant au système immunitaire à se défendre spécifiquement contre eux. La protection conférée s’amenuise avec le temps, mais la vaccination de rappel permet de la restimulée.

La primovaccination peut être commencée dés l’age de 2 mois et nécessite 2 à 3 injections. Les rappels sont ensuite annuels. Le programme vaccinal est à adapter en fonction de votre animal et de son mode de vie.

 

Vaccinations des chats

  • le coryza est dû principalement à deux virus : l’herpèsvirus félin et le calicivirus. Ils provoquent des rhinites, conjonctivites et gingivites, parfois sévères avec des ulcérations et une atteinte de l’état général. C’est une maladie très contagieuse, même les chats d’intérieur peuvent être contaminés.
  • le typhus (ou panleucopénie) est provoqué par un parvovirus ; il s’agit d’une gastro-entérite sévère, parfois hémorragique, dont le pronostic est très réservé. Le virus responsable peut résister plusieurs mois dans l’environnement.
  • la leucose féline est provoquée par un virus nommé FelV que les chats se transmettent principalement par contact direct. La maladie se développe lentement, en quelques mois ou années. Les symptômes sont très variés, allant de la simple fièvre au développement de cancer. La vaccination est recommandée pour les chats ayant accès à l’extérieur. Il existe également un test de dépistage.
  • la rage est due à un lyssavirus. La contamination se fait par la salive, lors de morsure ou de griffure. Les animaux atteints présentent des troubles nerveux. La rage est toujours mortelle. La vaccination permet de protéger votre animal, mais aussi de protéger l’Homme et les autres animaux. Elle est obligatoire pour voyager à l’étranger.
  • le syndrome d’immunodéficience féline est plus souvent appelé FIV d’après le nom du virus responsable. Les chats se contaminent principalement par morsure. L’évolution de la maladie peut être longue, les symptômes sont variés, et le pronostic est réservé. Il existe un test de dépistage, mais pas encore de vaccination.

Vaccinations des chiens

  • la maladie de Carré est une maladie virale qui provoque des troubles respiratoires, digestifs et nerveux. Elle est fréquemment mortelle ou à l’origine de séquelles nerveuses.
  • l’Hépatite de Rubarth est une maladie virale qui se manifeste par des troubles digestifs, de la fièvre et une atteinte oculaire. Elle est en général mortelle, en particulier chez les jeunes.
  • la parvovirose canine est une gastro-entérite hémorragique, souvent fatale chez les chiots. Elle est très contagieuse et le virus responsable peut survivre plusieurs mois dans l’environnement.
  • la leptospirose est due à des bactéries présentes dans les eaux et milieux humides. Elle provoque des insuffisances rénale et hépatique, son pronostic est réservé. Il s’agit d’une maladie transmissible à l’Homme.
  • la toux de chenil est une maladie respiratoire plus ou moins sévère, contagieuse, due à plusieurs agents pathogènes. Il existe des vaccinations contre deux agents majeurs ; le virus Parainfluenza de type 2 et la bactérie Bordetella bronchiseptica. La vaccination s’adresse plus particulièrement aux chiens vivant ou fréquentant une collectivité (pensions, expositions, élevages…).
  • la rage est due à un lyssavirus. La contamination se fait par la salive, lors de morsure ou de griffure. Les animaux atteints présentent des troubles nerveux. La rage est toujours mortelle. La vaccination permet de protéger votre animal, mais aussi de protéger l’Homme et les autres animaux. Elle est obligatoire pour voyager à l’étranger.
  • la piroplasmose, ou babésiose, est une maladie parasitaire due à un protozoaire transmis par les tiques. Elle se manifeste par de la fièvre, une anémie et des urines foncées, parfois compliquée d’une atteinte rénale et hépatique. La protection contre les tiques est la meilleure prévention. Une vaccination existe, conseillée pour les chiens les plus exposés.
  • la leishmaniose est due à un parasite transmis par les phlébotomes (petits insectes proches des moustiques), très présents sur tout le pourtour méditerranéen. Les symptômes sont très variés ; amaigrissement, fatigue, troubles cutanés, hypertrophie des ganglions … Un traitement antiparasitaire adapté est recommandé lors de séjours dans les régions méditerranéennes. La vaccination est à envisager en cas de séjour prolongé.

Vaccinations des lapins

  • la myxomatose est due à un virus transmis par les insectes piqueurs (moustiques, puces) ou par contact direct entre lapins. Elle provoque fièvre, conjonctivite et oedème de la face, du périnée et des membres.
  • la maladie virale hémorragique est souvent à l’origine d’une mortalité brutale. Elle est due à un calicivirus. La contamination peut être directe ou indirecte via le fourrage ou l’environnement.

Vaccinations des furets

  • la maladie de Carré, commune aux chiens et aux furets, se manifeste par des troubles respiratoires, digestifs et nerveux. Elle est en général mortelle chez les furets.